déchaussement des dents

Tout sur le déchaussement des dents

Le déchaussement/relâchement de la dent, également appelé récession gingivale, entraîne une perte de tissu gingival autour de la dent. Ce déchaussement des dents entraîne ainsi l’exposition de la racine dentaire.

Le déchaussement des dents est souvent causé par un brossage trop vigoureux qui affecte la fermeté des gencives au fil du temps. Sinon, la carie peut aussi être un symptôme de maladie parodontale comme la gingivite ou la parodontite. La première est une infection des gencives, et la seconde est une infection des tissus qui soutiennent la dent.

Sans intervention spécialisée, le déchaussement des dents peut surtout provoquer une sensibilité dentaire et éventuellement entraîner la perte des dents affectées.

Les principales causes du déchaussement des dents

Le déchaussement des dents peut être causé par une maladie parodontale, gingivite ou parodontite. Il peut aussi être la conséquence de l’utilisation d’une brosse à dents avec des poils durs ou d’un brossage trop vigoureux. Parfois, il résulte d’une mauvaise technique de brossage.

Dans certains cas de déchaussement dentaire, le fait de mâcher et d’inhaler du tabac est une cause très importante de cancer de la gorge et de la bouche. C’est aussi la première cause des problèmes de santé bucco-dentaire graves, dont le descellement des gencives.

Le grincement des dents ou bruxisme, le mâchage excessif de chewing-gum ou encore l’onychophagie (le fait de mordre les ongles) sont également considérés comme des causes éventuelles du déchaussement des dents.

Et enfin, il peut aussi résulter des séquelles de traitement orthodontique, par exemple, après une traction trop forte et trop rapide sur les dents.

Comment diagnostiquer un déchaussement des dents ?

Le déchaussement des dents peut être facilement diagnostiqué lors d’un examen oral chez le dentiste. Cet expert se chargera d’analyser tous les symptômes rencontrés par la personne. Cela peut notamment être des symptômes du relâchement qui sont une rétraction de la gencive en laissant à découvert les dents. Ce qui par la suite peut amener à la mobilité, puis à la chute des dents.

Des fois, la sensibilité des dents au contact du chaud ou du froid suffit à repérer un début de déchaussement des dents.

Pourquoi prévenir le déchaussement des dents ?

Le relâchement des dents est parfois un signe de maladie des gencives (gingivite, parodontite). Une maladie des gencives non traitée peut entraîner des gencives douloureuses et enflées, une infection douloureuse ou même une perte de dents.

Il existe des mesures préventives de base que tous peuvent réaliser. L’examen régulier des gencives peut, par exemple, détecter des signes et des symptômes révélateurs d’une maladie des gencives. Un changement dans la couleur des gencives peut également être un signal d’alarme, de même que des gencives brillantes, enflées ou douloureuses, ou une gencive rougeâtre à la base des dents. Des gencives qui saignent à chaque brossage doit également faire l’objet d’un traitement. D’autres signes peuvent également être révélateurs comme une mauvaise haleine persistante, un goût de métal dans la bouche, des dents sensibles sans raison apparente…

Une visite à un dentiste permettra de détecter la présence de la maladie des gencives et dans la plupart des cas traiter et prévenir son aggravation.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: