La gingivite : bénigne mais peut se compliquer rapidement !

Fumeuse et pas assez assidue sur l’hygiène bucco-dentaire, je développe depuis peu des symptômes de gingivite. Apeurée des dentistes et de leurs matériels depuis mon enfance, je me suis formellement interdit de renouveler une expérience dans leur cabinet. Et pourtant, là maintenant, je n’ai plus d’échappatoire.

Une mauvaise haleine persistante s’est installée depuis quelques semaines. Rien n’y faisait, même un brossage énergique avec des dentifrices riches en fluor. C’est alors que je décide, malgré moi, de prendre un rendez-vous chez un dentiste. Vous ne croirez pas ma stupéfaction quand celui-ci m’informe que je développe une gingivite hypertrophique.

A ma connaissance, cette maladie dentaire est bénigne. Mais le dentiste me le stipule parfaitement, une semaine de retard et je risquais une grave complication, laquelle pouvait affecter ma santé en générale. C’est ainsi que je vous partage mon expérience qui s’est révélée très bénéfique au final. Peut-être avez-vous également peur de consulter un dentiste, ou que vous négligiez tout simplement votre santé bucco-dentaire en croyant que ce n’est pas si important. Avec mon témoignage, peut-être que vous pourrez éviter de justesse de nombreuses maladies graves comme la parodontite qui est une inflammation touchant les os et les tissus et entraînant le déchaussement des dents ou leur chute.

Mais qu’est-ce qu’une gingivite ?

La gingivite est définie scientifiquement comme « une inflammation de la gencive ». Il existe 3 types de gingivite : la gingivite hypertrophique (qui est mon cas), la gingivite hypertrophique localisée ou gravidique et la gingivite ulcéro-nécrotique. Généralement, plusieurs facteurs peuvent favoriser l’apparition d’une gingivite : des dents mal alignées, des couronnes mal adaptées, une carence en vitamine C, une mauvaise hygiène bucco-dentaire, le tabac et le stress. Dans certains cas, les modifications hormonales remarquées pendant une grossesse peuvent également favoriser l’apparition de gingivite. Il en est de même pour la consommation de certains médicaments comme les antiépileptiques ou les antidépresseurs.

saignement des gencives

gingivite

Ma gingivite hypertrophique se caractérise par une augmentation assez importante du volume de ma gencive. Selon le dentiste, elle peut être causée par les médicaments ou dans mon cas, par le tabac. Pour le cas des gingivites hypertrophiques, elles se manifestent par une « pseudotumeur bénigne inflammatoire » de couleur rouge vive, laquelle est située à la base d’une ou plusieurs dents. Celle-ci saigne très facilement. Et enfin, la gingivite ulcéro-nécrotique se traduit par une gencive qui saigne abondamment et qui est accompagnée de douleurs aigues. Elle est surtout causée par des maladies graves ou par un niveau de stress élevé.

Ainsi, mon addiction au tabac et à certains médicaments qui m’aident à me calmer afin d’atteindre mes objectifs professionnels ont eu raison de moi et de la santé de mes dents. Mon dentiste prend soin de m’expliquer la gravité de chaque cas. Ma gingivite hypertrophique aurait bien pu évoluer en gingivite ulcéro-nécrotique et provoquer des douleurs insoutenables. D’après lui, je réunissais tous les facteurs la favorisant : stress, tabac, consommation excessive de médicaments. Heureusement que je n’étais pas enceinte, sans quoi j’aurai vraiment été mal.

Les étapes de développement de la gingivite

La gingivite commence par un saignement léger des gencives pendant le brossage des dents. Elles deviennent généralement enflées et prennent une couleur rouge vive. Ce n’est encore que le début et cela peut encore se soigner facilement du fait que les os et les tissus maintenant les dents ne soient pas encore affectés.

Si à ce stade la gingivite n’est pas correctement traitée, elle évoluera en parodontite qui se caractérise par un déchaussement des dents. Les tissus et les os qui ont pour mission de soutenir les dents sont endommagés. Et c’est une situation qui nécessitera une chirurgie parodontale qui est le seul traitement spécifique connu à ce jour. Mais il faudra l’associer avec une hygiène bucco-dentaire stricte pour pouvoir améliorer durablement l’état des gencives affectées par la maladie.

La gingivite peut encore se développer jusqu’à un stade encore plus avancé de la parodontite. A ce stade, tous les os et les tissus qui maintiennent les dents sont totalement détruits. Les dents commencent alors à bouger ou à tomber. Et si vous ne recourez pas à un traitement efficace, vos dents seront à jamais perdues.

Mon traitement contre la gingivite chez le dentiste

Évidemment, vu l’urgence de mon cas, mon dentiste procède à un détartrage afin d’enlever le tartre qui s’est accumulé sur mes dents depuis longtemps. Il me préconise d’ailleurs un traitement régulier tous les 4 à 6 mois pour éviter les récidives. Pas facile de surmonter ma peur mais quand il faut y aller, on prend son courage à deux mains.

 

Le dentiste m’a bien expliquée que la gingivite peut être évitée avec une bonne habitude d’hygiène bucco-dentaire. Il s’agit alors de respecter les consignes de brossage régulier des dents afin d’éliminer durablement les plaques dentaires. Il faut le faire au moins 2 fois par jour. Il est aussi conseillé d’utiliser des pâtes dentaires gingivales. D’après lui, celles-ci ont des propriétés antalgiques qui peuvent réduire l’inflammation des gencives.

Le traitement efficace contre la gingivite est donc simple. Il faut retrouver une hygiène dentaire adaptée en réalisant un lavage méticuleux des dents au moins 2 fois par jour, en usant de brosse à dents souple et en utilisant un dentifrice antiseptique afin de mieux éliminer la plaque dentaire.

D’autres solutions naturelles efficaces contre la gingivite

Inutile de vous dire que cette expérience m’a beaucoup marquée. La seule idée de perdre mes dents me provoquait des sueurs froides. C’est là que mon dentiste et moi sont devenus les meilleurs amis du monde. Ce n’était pas évident, mais c’est un mal nécessaire.

Je prends donc les commandes et je demande ce que je peux faire pour éviter de revivre cette mauvaise expérience de gingivite. La réponse est toute simple, et je vous la partage, prenez à cœur votre hygiène bucco-dentaire. Oubliez déjà les éléments qui peuvent provoquer l’apparition de la gingivite comme le tabac et les médicaments antidépresseurs. Canalisez votre stress, faites un bilan de santé régulièrement pour savoir si vous n’êtes pas en manque de vitamine C ou de vitamine B3 (niacine). Brossez-vous les dents régulièrement, utilisez des dentifrices adaptés pour prendre soin de vos gencives.

Sachez également qu’il existe des traitements naturels que vous pouvez appliquer afin de prévenir ou soulager la gingivite.

L’argousier est par exemple très utilisé pour ses propriétés cicatrisantes. C’est un fruit complet aux milles vertus concernant le traitement de la fatigue, de la grippe, des ulcères ou encore du manque d’appétit. Il contient 30 fois plus de vitamine C que l’orange. L’argousier est présenté sous différentes formes dans le commerce : miel, jus, crème, huile, ampoule, sirop…

traitement naturel

argousier

Le géranium est également populaire dans la phytothérapie pour ses propriétés antiseptiques et hémostatiques. Utilisé en décoction pour le rinçage des dents, il prévient les affections cutanées des gencives.

L’olivier, l’arbre fruitier qui pousse dans les climats chauds et utilisé depuis plus de 3500 ans avant notre ère, s’utilise également pour désinfecter les blessures cutanées. Il est parfaitement adapté pour réduire les inflammations des muqueuses comme la gingivite. Vous pouvez l’utiliser comme eau de rinçage de votre bouche ou en le badigeonnant sur vos gencives sous forme de décoction.

Et enfin, il y a la sauge officinale. Généralement utilisée dans le traitement des troubles de la digestion et de la transpiration excessive, la sauge officinale est fortement conseillée pour soulager les inflammations des muqueuses comme le nez, la bouche, les gencives et le pharynx. Vous pouvez l’utiliser sous forme de décoction et rincer votre bouche avec ou badigeonner vos gencives.

Y-a-t-il un remboursement pour ce genre de traitement ?

En effet, le traitement de la gingivite est remboursé par la sécurité sociale. Il s’agit d’une prise en charge à 70% du tarif conventionnel pour ce genre de traitement. Il est toutefois à noter que certains praticiens mettent en place des dépassements d’honoraires selon le stade de la gingivite que vous développez. En effet, comme vu précédemment, certains cas graves requièrent des soins complémentaires. Voilà pourquoi, il est toujours conseillé de contracter une assurance maladie qui inclut les frais dentaires.

Pour trouver les meilleures mutuelles dentaires proposant des offres avantageuses, vous pouvez recourir à des comparatifs sur le web, lesquels sont généralement gratuits. Ces outils vous permettront de dénicher le meilleur tarif et les meilleures offres de remboursement. Ainsi, vous n’aurez rien à craindre concernant vos finances, tout en retrouvant une bonne santé buccale et retrouver le confort de votre quotidien.